L'HISTOIRE DES CITOYENS DU MONDE

 

Michel Auvray

« Histoire des Citoyens du Monde
Un idéal en action de 1945 à nos jours »

Socrate, Erasme ou Victor Hugo se voulaient déjà citoyens du monde.

En 1948, cet idéal est incarné par Garry Davis : traumatisé par sa participation aux bombardements des villes allemandes, cet ancien pilote américain renonce à sa nationalité et se déclare « premier citoyen du monde ». Très vite, ses intiatives font sensation, des foules enthousiastes l’acclament. Des dizaines de milliers d’hommes et de femmes s’affirment liés à la communauté mondiale ; la préfecture du Lot se proclame Cahors Mundi, suivie par des centaines de villes et de villages.

Cet émoi populaire, soutenu notamment par Einstein et par l’abbé Pierre, se voit relayé par des écrivains – Camus, Breton, Queneau, Vercors… –, amplifié par des périodiques issus de la Résistance et des journaux tels que Le Monde ou Le Canard enchaîné.

 

Éditions Imago - 26 août 2020 - 344 pages - ISBN 978-2-84952-995-9

 

Michel Auvray fait le récit de ces événementsaujourd’hui méconnus
et qui firent alors la Une de la presse. Il relate comment, après la bombe
d’Hiroshima, les tensions nées de la guerre froide semblent placer chacun
devant une alternative : un monde uni ou le néant. Il décrit l’aspiration à une
« mondialisation » – le mot apparaît dans ce contexte – au service des peuples,
et qui sera symbolisée par l’ouverture d’une Route sans frontières.

S’appuyant sur des sources très diverses – témoignages, presse nationale
et régionale, publications mondialistes, rapports des RG, archives publiques
et privées, mémoires inédits… – Michel Auvray retrace pour la première fois l’émergence et l’apogée des Citoyens du Monde. Singulière et passionnante,
telle est l’histoire de cet élan de fraternité universelle – qui perdure toujours.

Historien et journaliste, spécialiste des relations armée-société, Michel Auvray
a publié
L’Âge des casernes. Histoire et mythes du service militaire (L’Aube, 1998)
et Objecteurs, insoumis, déserteurs. Histoire des réfractaires en France (Stock, 1983).

 

 

Revue de Presse

 

Article (en anglais) de René Wadlow dans Fédéchoses n° 188, mars 2021, p. 65

Michel Auvray has written a lively ans detailed account of what I think of as « a second wave of citizen action ». (...) The second wave of World Citizen action, 1949 to mid-1950 and focused in France, is the heart of Auvray s' extensive research in archive and newspapers of the time, symbolised by the efforts of Garry Davis, Robert Sarrazac and l'Abbé Pierre. One of the high points of the 1948 wave is the World Citizen Pact. « We call all men to new and heroic acts of refusal, courage and hope, on which our common future depends. We call on all men everywhere mass to mobilize for peace so as not to be mobilized tomorrow by their Governments for war. » (...)

 

Article « Utopie mondiale » dans L'Histoire, fév. 2021

C’est – comme il l’écrira lui-même – la « crise de conscience » que traverse le pilote américain Gary Davis après avoir copieusement bombardé les villes allemandes en 1944 qui l’amène à se proclamer, un jour de 1948 « citoyen du monde ». Un mouvement politique – géopolitique même – émerge alors, soutenu dès ses débuts par de nombreux scientifiques, au premier rang desquels Einstein. En France, les écrivains Camus, Breton, Paulhan, Queneau accompagnent avec foi une chaleureuse campagne de presse qui atteint son apogée vers 1950. La barbarie allemande, le risque nucléaire et la naissance des institutions onusiennes expliquent pour partie cette volonté de créer un monde comme on ne l’avait jamais connu. (...)

 

Article dans Cahors Mag n° 99, janv. 2021

Michel Auvray relate dans son ouvrage les évènements qui ont marqué la naissance de l’idéal d’une citoyenneté mondiale. L’auteur ne s’est pas limité à l’histoire par le prisme du département du Lot. Il retrace, au fil des 344 pages, l’ensemble du mouvement de sa naissance jusqu’à son déclin. Le travail de recherche de l’historien s’est appuyé sur des sources variées et parfois étonnantes. Les archives municipales et départementales évidemment, mais aussi celles de la Préfecture de police de Paris, du Canard Enchainé ou de la presse internationale. (...)

 

Article dans La Dépêche du Midi, 26 déc. 2020

Dès l’origine, le Lot est au centre de la dynamique. Tout commence par la décision du conseil municipal de Cahors de proclamer la Charte de mondialisation et Cahors Mundi, Cahors-du-Monde, ville mondiale. Une première. Alors tout s’est enchaîné, avec une adhésion plus forte encore de la population de Figeac ; suivront plus des deux tiers des communes du département. Cette initiative locale s’est déclinée à l’international.

 

Article dans Le Petit journal, 14 déc. 2020

Annonce dans Citoyens du Monde n° 2, déc. 2020

 

Article de Michel Dreyfus dans Histoire & Politique, 8 dec. 2020

Historien et journaliste, Michel Auvray est spécialiste des relations de l’armée avec la société ainsi que des questions relatives à la paix. Il a publié Objecteurs, insoumis, déserteurs. Histoire des réfractaires en France (Stock, 1984) et L’âge des casernes. Histoire et mythe du service militaire (Éditions de L’Aube, 1999). Dans son dernier ouvrage, objecteurs et pacifistes interviennent avec d’autres acteurs au sein d’un mouvement un peu oublié de nos jours, mais qui eut son heure de gloire, les Citoyens du Monde. Son livre repose sur une imposante bibliographie ainsi que sur de très nombreuses sources originales : archives de la Préfecture de police de Paris, plusieurs sources issues des archives départementales – en particulier celles du Lot –, des archives privées et une consultation abondante de la presse internationale, spécialisée, nationale et départementale.

Article dans Planète Paix, nov. 2020

(...) Les Citoyens du Monde ne font plus aujourd'hui la Une de l'actualité mais ils existent toujours, et l'idéal d'un monde uni, gouverné par des représentants des peuples et non plus des gouvernements nationaux pour gérer les grands problèmes de l'humanité, par des humanistes et non des intérêts privés, demeure aujourd'hui un combat et un espoir pour les citoyens du Monde.

 

Article « Les bornes de la Route sans frontières » dans Dire Lot, nov.-dec. 2020

Du pont Valentré à Saint-Cirq-Lapopie, des bornes routières qui jâlonnent Ia vallée du Lot portent le nom de villes lointaines. Initiées voici soixante-dix ans par des Lotois qui se voulaient citoyens du monde, ce sont les bornes de la Route sans frontières. Route mondiale n° 1. Que signifient-elles ? Et quelle est leur histoire ?

Un article de Michel Auvray sur l'histoire du premier tronçon de la Route sans frontières, inaugurée en 1949, qui relie Cahors à Figeac. La « seule route de l’espoir » selon André Breton.

 

Article « Citoyens du Monde ? » sur le Blog de Hugues Lenoir, 18 oct. 2020

« Hiroshima rasée fut l’un des déclencheurs qui selon les mots de Camus obligeait à choisir « entre le suicide collectif ou l’utilisation intelligente des conquêtes scientifiques ». Monstruosité qui donna à certains l’idée d’un gouvernement mondial certes humaniste mais aussi très interclassiste dont le mot d’ordre était « un seul pays l’Humanité ».

 

Entretien sur Radio Libertaire avec Hugues Lenoir, 17 oct. 2020

 

Entretien sur Radio Libertaire avec Bernard Baissat, 15 oct. 2020 (son MixCloud)

(à propos de Citoyens du Monde à partir de 21:00) :

Article dans l'Union pacifiste n° 582 de Bernard Baissat (sur son blog Bonnesbobines), oct. 2020

« Dispersés, peu organisés, mais non moins convaincus ni moins sincères, les Citoyens du Monde actuels ne font pas la Une de l'actualité; ils sont, de fait, peu visibles et, hélas, peu audibles dans une société aux prises avec l'individualisme, le repli sur soi et la crispation sur d'illusoires identités. » écrit l’historien Michel Auvray. Il nous rappelle dans son prologue les « innombrables précurseurs » de cet « idéal de citoyenneté mondiale » : Socrate, Diogène, Erasme, Emmanuel Kant, Victor Hugo, Romain Rolland, Albert Einsein. Michel Auvray cite aussi Anatole France, Bertrand Russell, Albert Camus... et Jean Rostand qui affirmait dans une conférence : « Un honnête homme n'est ni français, ni allemand, ni espagnol: il est citoyen du monde et sa patrie est partout ». (...)

Le docteur Sauvé déclare dans La Semaine du Lot  à l’occasion du cinquantième anniversaire de l'ouverture de la Route sans frontières : « Notre combat était celui de la guerre à la guerre. Nous étions passionnés. » Aujourd’hui les Citoyens du Monde seront toujours aussi « passionnés » après avoir lu le livre de Michel Auvray.

 

Article dans La Dépêche du Midi, le 20 sept. 2020

Article sur Médialot, le 19 sept. 2020

 

Article de Jean-Claude Bonnemère
dans La Vie Quercynoise, le 16 sept. 2020 (en ligne ici)

« Trois ans après la fin de la 2e guerre mondiale, Garry Davis, un américain de 27 ans, renonce à sa nationalité. Il a participé aux bombardements de villes allemandes, est traumatisé par la tuerie de tant de civils ; il entend contribuer à la réconciliation des peuples, à l’avènement d’une planète pacifiée. » écrit Michel Auvray. En une phrase, l’historien – journaliste, plante le décor d’une épopée qui a traversé les générations et transcendé les frontières ; à travers laquelle Cahors et le département du Lot, deviendront, avec d’autres, une formidable caisse de résonance. (...)

L’abondance des connaissances de l’auteur, doublée de son expertise scientifique, remettent à l’ordre du jour, sous nos yeux ébahis, un phénomène pour lequel tant de Lotois et de Lotoises s’enthousiasmèrent. Michel Auvray n’a pas employé le mot « utopie », sans dire pourquoi. Peut-être parce qu’à ses yeux, cette épopée aux dimensions universelles, qui a soulevé tant d’espérance auprès des populations en quête d’une paix durable, reste encore, l’une des dernières cartes à jouer pour la survie de l’humanité !

Article de Florent Georgesco dans Le Monde des livres, le 4 sept. 2020 (version papier)

Georges Perec a eu beau évoquer dans Je me souviens ce « citoyen du monde » qui « tapait à la machine sur la place du Trocadéro », Garry Davis (1921-2013) est bien oublié aujourd’hui. Cette solide monographie permet pourtant de mesurer le vaste espoir que fit naître cet ancien pilote de l’armée américaine lorsqu’il déclara, en 1948, renoncer à sa nationalité et, du Trocadéro, donc, créa le mouvement des Citoyens du monde, qui visait le dépassement des nations au nom de la fraternité universelle. Il devint rapidement une idole, occupant la « une » des journaux, suscitant des milliers de vocations d’apatrides ­volontaires.

Cela, on le sait, ne dura guère, même s’il a encore quelques disciples. Mais étudier les illusions défaites, les bifurcations qui n’ont pas été prises n’est pas, pour les historiens, une tâche stérile. Michel Auvray en offre ici une preuve délectable.

 

Annonce presse dans Dire-Lot n° 253, mai-juin 2020

Article de François Lavergne dans L'Ours, le 8 avril 2020

Présentation du livre par les Éd. Imago (document pdf)

 

 

Tournée de Michel Auvray

Certaines rencontres de cette tournée n'ont pas pu se tenir en raison du Covid.

 

Jeudi 24 septembre 2020, 18 h : rencontre-dédicaces, Librairie Calligramme, 75 rue du Mal-Joffre, Cahors.
et Samedi 26 septembre 2020, 10 h – 12 h 30 : séance de dédicaces, Librairie Calligramme, Cahors.

Mardi 29 septembre 2020, 18 h : Librairie Ombres blanches, 50 rue Léon-Gambetta, Toulouse.

Jeudi 1er octobre 2020, 18 h : Librairie Pédone, 13 rue Soufflot, Paris.

Mardi 6 octobre 2020, à 20 h 30, Conférence : « Quand les Lotois se voulaient Citoyens du Monde »
à l’initiative de la Fabrique des savoirs, avec la librairie Le Livre en fête, Salle Roger-Laval, ancien CES, Figeac.

Samedi 17 octobre 2020, 16 h : Librairie Publico, 145 rue Amelot, Paris.

Vendredi 6 novembre 2020 : Conférence au Lycée Monnerville de Cahors

Vendredi 4 décembre 2020, 18 h : Librairie Torcatis, 10 rue Mailly, Perpignan.

Jeudi 21 janvier 2021, 20 h 30 : Conférence à l’initiative des Amis de la Bibliothèque :
« Cahors Mundi, les Citoyens du Monde ». Espace Clément-Marot, Cahors.

Samedi 13 mars 2021, 17 h : Conférence à l’initiative des Amis du Pays de Saint-Céré, avec la librairie Parenthèse,
Auditorium, Saint-Céré.

Lundi 2 août 2021, 21 h 15 : Conférence : « Quand André Breton découvrait Saint-Cirq-Lapopie.
La Route mondiale sans frontières »,
à l’initiative de Latitude-les Amis de Barbara Philips, Saint-Martin-Labouval.

 

 

L’apogée des Citoyens du Monde
De Garry Davis à Cahors Mundi, en pleine guerre froide

Communication de Michel Auvray
au Colloque pour les 70 ans des Citoyens du Monde, à Paris le 19 nov. 2018

 

« Aux origines des Citoyens du Monde figure, bien sûr, la date du 19 novembre 1948,
celle du jour où fut prononcée l’adresse portée par Garry Davis et Robert Sarrazac ;
ce au nom des Peuples du Monde, lors d’une séance de la 3e Assemblée générale
de l’Organisation des nations unies (ONU). »

Lire l'intervention de Michel Auvray

 

 

 

Vidéo de l'intervention du Colloque pour les 70 ans des Citoyens du Monde sur le thème :

«
Aux Origines dE LA CITOYENNETÉ MondiaLe »

 

avec :

Michel Auvray, Historien : « De Garry Davis à Cahors-Mundi - L’apogée de Citoyens du Monde
en pleine guerre froide
» et « Histoire de l’interruption de l’Assemblée générale de l’ONU » (0:00 > 30:15)

puis à la suite :

Nicolas Barret, Grand témoin, Chef d’entreprise secteur tourisme, Auteur de l’ouvrage :
« Les Citoyens du monde de 1948 à 1951 : L’Histoire du Front Humain » (30:15 > 47:40)

Pierre Chevalier, Historien, Docteur en Histoire contemporaine à l’Université de Perpignan :
« Jean ROUS, du “Congrès des peuples contre l’impérialisme“ aux Citoyens du Monde » (48:10 > 1:07:00)

Roger Winterhalter, Maire de Lutterbach, Conseiller régional d’Alsace (1997-2001),
Animateur de la Maison de la Citoyenneté Mondiale de Mulhouse :
« Les Affaires du monde sont les affaires
de tout le monde - ou comment je suis devenu citoyen du monde
» (1:07:30 / 1:13:40)

Yves et Françoise Angelloz, « Citoyens de l'humanité » (1:13:40 / 1:15:20)