Devant la première borne de la Route sans frontières n°1 - Cahors, le 24 juin 1950

 

« ...Vous savez, mademoiselle, dit Reithofer, il existe quelque chose,
même quand on n’est pas amoureux, et cela s’appelle la solidarité humaine. »


Ödön von Horvàth

 

LE DOCTEUR LOUIS SAUVÉ S'EN EST ALLÉ

 


LOUIS SAUVÉ DEVANT UNE BORNE DE LA ROUTE SANS FRONTIÈRES, LE 25 JUIN 1950

 

Il est des moments où l'historien se doit d'être messager. Et porteur d'une triste nouvelle : le Dr Louis Sauvé,
qui avait eu 101 ans le 1er octobre dernier, est décédé à son domicile ce dimanche 10 février 2019.

En 1949 et 1950, en pleine guerre froide, alors que planait la menace d'un conflit atomique, il fut de ceux qui, à l'instar d'Albert Einstein et d'Albert Camus, d'André Breton, de l'abbé Pierre et de tant d'anciens résistants, agirent pour un Monde uni, fraternel. Chrétiens ou francs maçons, socialistes ou radicaux, surréalistes ou pacifistes, ils voulaient faire de Cahors une ville qui change le monde. Et ils furent, en effet, deux ans durant, à la Une de la presse.

Louis Sauvé, je ne l'ai rencontré que tardivement. Mais, je dois l'avouer, je viens de passer cinq ans en sa compagnie. Intellectuellement et émotionnellement s'entend. Car, après avoir donné bien des conférences sur Cahors Mundi et la Route sans frontières, le livre sur l'histoire des Citoyens du Monde, que je viens de finir de rédiger, porte cent vingt et une fois (oui, 121 !) son nom. C'est dire si son rôle fut important, essentiel, dans la mondialisation de Cahors et de quelque 240 communes du Lot.

Ce samedi 16 février, à 10 h 30, je serai, comme vous j'espère, présent en l'église Saint-Barthélémy pour rendre hommage à cet humaniste qui sut faire vivre ce beau rêve collectif de fraternité universelle. Ceci, croyants ou non, mais d'évidence pour une fois rassemblés en ces temps terribles où montée des nationalismes, crispations identitaires et individualisme exacerbé, hantent nos cauchemars.

 

Michel Auvray

 

Lire ici un entretien de Louis Sauvé, réalisé en 2000 pour le 50° anniversaire de Cahors-Mundi : http://www.recim.org/tcm/lot.htm#sauve

 

 

 

LE TERRITOIRE MONDIAL DU LOT

 

LA CHARTE DE MONDIALISATION, mise au point par le « Centre de Recherches et d’Expression Mondialiste », a été proposée au Conseil municipal de Cahors - qui l'adopta le 30 juillet 1949.

Le 30 septembre 1949, le Conseil Général du Lot adoptait à son tour une motion favorable et « invitait les municipalités du Lot à examiner l’extension du geste de Cahors au département tout entier ».

Le 15 février 1950, 239 communes du Lot avaient voté le texte de la Charte.

La Mondialisation d’une commune, c’est l’acte par lequel la commune, cellule de base de toute organisation nationale, sociale et politique, déclare avoir pris conscience des problèmes qui se posent à la communauté mondiale et s’engage à leur chercher, en accord avec toutes les communes du monde, une solution juste et équitable pour tous..

 

Voir l'histoire des
communes mondialisées du Lot

 

 

 

ASSOCIATION CAHORS-MUNDI

 

APPEL À PROJET
« Un Monde sans frontières »

Exposition du 18 au 31 Mars 2019

 

L’association Cahors Mundi a pour objet de défendre, pérenniser et valoriser les valeurs humanistes et universelles
qui ont donné naissance dans les années 50 à « Cahors ville du monde » sous l’appellation de « Cahors Mundi »
et à la première route mondiale sans frontières, en développant toutes actions à partir de Cahors en faveur
de la citoyenneté, de l’éducation, du sport, des arts et de la culture.

Dans cette optique nous souhaitons organiser une exposition sur le thème d’« un Monde sans frontières ».
L’objectif de cet évènement est de questionner, à notre époque, la notion de citoyenneté mondiale.

Nous vous faisons donc appel pour y participer.

L'esposition se tiendra du Lundi 18 au Dimanche 31 Mars 2019
au Grenier du Chapitre, rue Saint-James à Cahors.

Téléchargez l'Appel à projet


L´association Cahors-Mundi
mail : 46.cahors.mundi@gmail.com

 

 

 

LA ROSE IMPOSSIBLE - SAINT-CIRQ-LAPOPIE

 

Exposition “Collages Surréalistes 2018”
par le Groupe Surréaliste de Paris


 

Dans le cadre du 70° anniversaire du Mouvement des Citoyens du Monde, La Maison André Breton
lance un nouvel appel depuis Saint-Cirq Lapopie - Village Mondial, afin de commémorer dans l’action
les 70 ans du discours de Garry Davis au Vel d’Hiv.

Pour inaugurer l’exposition des Collages Surréalistes 2018, nous accueillons toutes vos propositions,
anticipées ou spontanées, pour réaliser un collage de collage, une exposition interactive, une composition
vivante, rituelle car inédite, qui se produit ici et maintenant.

La Maison André Breton, Centre des Citoyennes et Citoyens du Monde, traverse le temps et l’espace
au travers des mémoires vivantes d’André Breton, Garry Davis, Charles Fourier, Juan Andralis, parmi tant d’autres,
et nous invite à un rassemblement depuis “l’écart absolu” pour la réouverture de la route sans frontière N°1,
seule route de l’espoir.

 


cliquez sur l'image pour d'autres photos

 

Souvenirs du Futur : de la Route de l’Espoir à la Route des Origines 


Sans cesse nous devrions revendiquer,
aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de réinventer l'art comme un acte global de civilisation,
d’inviter les artistes de toutes les disciplines à retrouver le rituel, la magie, la manifestation, le pouvoir
du verbe et la conscience de l’action.

Sans cesse nous devrions revendiquer,
aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de nous rassembler pour dessiner une nouvelle
conscience collective en lien avec la Terre pour unir des mondes sans frontières.

Car “la poésie sera faite par toutes et par tous” dans l’art du partage.
Car depuis l’art nous pouvons “changer le monde” et “transformer la vie”.
Car toutes et tous nous sommes actrices et acteurs de ce rêve de changement.

Car le rêve est le début de la réalité.
Hier, aujourd’hui, demain

Nous continuerons à “chercher l’or du temps”
Surréellement vôtre


L´association La Rose Impossible

Facebook : https://www.facebook.com/maison.Breton

 

Vidéo de la soirée du samedi 9 décembre
... entre projection, exposition, repas partagé, lectures,
narration et concert suivi de boeufs improvisés... merveilleux moment !

Lire à ce propos cet article
(La Dépêche du Midi, 16 décembre 2018)

 

 

 

LES BORNES DE LA ROUTE SANS FRONTIÈRES

Inauguration de la borne mondiale de Lamagdelaine

 

Le 25 mai 1948, Garry Davis remettait son passeport à l'ambassade américaine et revendiquait être citoyen du Monde.

Le 25 mai 2018, 70 ans jour pour jour après cet événement déclencheur, la borne mondiale de Lamagdelaine, entièrement refaite par des élèves de la classe carrosserie du Lycée Monnerville de Cahors, a été inaugurée en présence des enfants de l'école du village, des enseignants et du proviseur du lycée Monnerville, de M. Jean-Marc Vayssouze, maire de Cahors et président du Grand Cahors, de Mme Véronique Arnaudet, maire de Lamagdelaine, et de M. Pierre Pétric, président de l'association Cahors-mundi.

« Notre responsabilité est faible et pourtant majeure d'entretenir la mémoire de ces mouvements qui font progresser l'Humanité, comme Cahors Mundi » a déclaré M. Vayssouze, en précisant que la réfection de la borne n°1 du Pont Valentré de Cahors avait été confiée aux élèves du lycée Monnerville.

 

Lire cet article
(La Dépêche du Midi, 26 mai 2018)

 

Des élèves rénovent les bornes de Cahors-Mundi

 

C'est un pan de l'histoire de Cahors et du Lot que des élèves du lycée Monnerville et St Étienne vont rénover. Des jeunes de deux établissements de Cahors se sont rencontrés autour d’un même projet, refaire trois bornes de Cahors Mundi. Trois d’entre elles sur les communes de Saint-Cirq-Lapopie, Lamagdelaine et Larroque-des-Arcs ont besoin d’un petit lifting. Les maires consultés et concernés approuvent le projet.

Lire cet article
(La Vie Quercynoise, 7 avril 2018)

 

CAHORS-MUNDI - BIENTÔT 70 ANS

 

Préface en 2010 de la brochure Cahors-Mundi 60° anniversaire 1950-2010
par Jean-Marc Vayssouze, maire de Cahors

 

Lancée dans les années d’après-guerre, la notion de Citoyen du monde a trouvé un écho immédiat auprès des dirigeants et de la population en quête d’un futur pacifique.

Les atrocités de la seconde Guerre Mondiale ont traumatisé le monde et les années cinquante ont ainsi vu naître diverses organisations sensibles à la cause de l’Humanité déterminées à œuvrer au nom des droits de l’homme.

Si Cahors célèbre aujourd’hui l’anniversaire de l’ouverture de la Route mondiale de la Paix, cela ne relève pas du hasard. Le 24 juin 1950, la première borne symbolique était édifiée au pied du pont Valentré en présence d’éminentes personnalités : Lord Boyd Orr, prix Nobel de la Paix, André Breton, les Docteurs Louis Sauvé et Henri Gilles de Cahors, Robert Sarrazac… 

Leurs noms sont associés à l’histoire de notre ville et à celle de notre département qui vit 239 communes, sur les 330 qu’il compte, adhérer à ce formidable mouvement.

Depuis les années 50 des générations se sont succédées et la planète s’est transformée en un vaste territoire de découverte ouvert grâce aux moyens de transports, aux supports de communication et aux mutations politiques profondes intervenues.

Mais face au risque latent de repli national, aux percées nombreuses de gouvernements populistes et nationalistes, l’ambition d’une citoyenneté mondiale, garante de la paix, des libertés, de justice et de solidarité à l’échelle de l’humanité, a plus que jamais sa raison d’être.

Au moment où la globalisation et l’uniformisation culturelle qu’elle implique entraînent parfois en réaction une exacerbation des régionalismes, l’enjeu réside certainement dans la capacité des générations actuelles et futures à construire cette nécessaire gouvernance mondiale tout en faisant vivre pacifiquement les « exceptions culturelles locales ».

Parce que cet équilibre est fragile, il revient aux élus, aux dirigeants et aux citoyens de préserver une relation de respect, d’écoute et de compréhension afin d’entrecroiser les cultures et de faire cohabiter les idées.

Ces valeurs d’élu s’inscrivent dans la continuité de celles qui ont animé mes prédécesseurs.

Je suis donc fier et heureux de recevoir les hommes et les femmes qui ont posé la première pierre du mouvement mondialiste pour la Paix et de saluer la mémoire de ceux qui nous ont quittés.

 

Jean-Marc Vayssouze-Faure

 

 

EXPOSITION CITOYENS DU MONDE

14 PANNEAUX D'EXPOSITION ont été réalisés pour être imprimés en format A3.

Ces panneaux vous permettront de faire une petite exposition, libre de droits, pour présenter dans votre commune l'histoire de Citoyens du Monde, de Cahors-Mundi et de la mondialisation du Lot.

 

Téléchargez l'expo

 

« Nos communes mondiales »

Dossier sur Cahors-Mundi dans Collines & Vallées n° 13 (août 2000)

« Quelle Mondialisation ? » Lire l'éditorial

Voir le fac-similé de C&V
Téléchargez cet article

 

ENREGISTREZ-VOUS COMME CITOYEN DU MONDE

Vous aussi, vous pouvez vous déclarer Citoyen du Monde !
auprès du Centre d'enregistrement de Cahors

 

DÉPLIANT de présentation et d'enregistrement
du Centre d'enregistrement de Cahors

Ce dépliant raconte la Mondialisation de Cahors, du Lot
et au delà, et propose un bulletin d'enregistrement.

Télécharger le dépliant

 

Bulletin d'enregistrement seul (3 formulaires sur un A4)

 

 

Centre d'enregistrement 59.6 des Citoyens du Monde

M. Dominique Simeone
Résidence du Levant, Bâtiment A, 133 avenue Henri Martin 46000 Cahors
dominique.simeone@gmail.com - 07 82 42 78 85
Blog du Centre de Cahors : cahors-mundi-citoyensdumonde.over-blog.com